Hackfest 2018

L’édition 2018 du hackfest Marseille aura été prolifique car nous avons effectivement avancé sur de nombreux sujets.
Parmi ceux-ci, la traduction, pour laquelle de nombreuses personnes, encadrées par des membres du groupe traduction de KohaLa, ont pu contribuer et faire avancer la traduction du manuel de la version 17.11. Cinq chapitres ont été entièrement traduits. Nous avons à cette occasion repris les trucs et astuces nécessaires pour traduire correctement les chaînes de caractères et nous mettrons bientôt à jour le site web de l’association.
80 corrections de bugs ou nouvelles fonctionnalités en attente pour être intégrées dans Koha ont également été testées. Parmi celles-ci 45 ont été signées (c’est à dire que le testeur a certifié qu’au niveau fonctionnel, tout correspondait à ce qui était attendu sans créer d’autres problèmes par ailleurs). Il y a eu notamment 10 améliorations testées et validées sur Elastic Search (merci la BULAC 🙂 )
Parmi les sujets plutôt franco-français, nous avons avancé sur les propositions de modification des grilles de catalogage par défaut dans Koha pour intégrer les nouveaux champs unimarc créés par l’IFLA (pour préparer la transition bibliographique vers RDA-FR). Nous avons aussi commencé à travailler sur les indexs zebra concernés. Par ailleurs, il a été également proposé une modification des feuilles de style XSLT par défaut pour mieux exploiter les champs unimarc pour les rebonds.
Quelques-uns parmi nous se sont lancés sur l’installation d’une koha devbox sur leurs ordinateurs. Une Koha devbox est un environnement de tests de Koha où on peut tester plus de choses que sur une sandbox (notamment si on doit tester des corrections, sur des envois de notifications, des scripts lancés en tâche programmée). Nous ferons un petit mode d’emploi sur le site de l’association.

Du côté des développeurs, un accent a été mis sur Mana KB, la base de connaissances qui permettrait à différentes bibliothèques utilisant Koha de partager des données, comme les modèles de bulletinage ou des rapports SQL.

Par ailleurs, des développeurs d’une compagnie grecque qui travaille sur un outil permettant de présenter des résultats selon le modèle FRBR (https://reasonablegraph.org/), ont travaillé durant la semaine à intégrer des données de Koha dans leur outil. Le fruit de leur travail pourrait déboucher sur un plugin tel que celui existant pour EDS.

Toujours concernant les échanges avec Koha, plusieurs présentations ont été faites autour de l’ERMS Coral, dont la possibilité d’interroger la base de connaissance d’EDS pour récupérer des données d’abonnement dans Coral.

Enfin, le CA de l’association s’est réuni pour réfléchir au programme du symposium que nous devrions bientôt diffuser !