Hackfest Koha 2016

La hackfest Koha de Marseille a eu lieu il y a un peu plus d’un mois maintenant, mais nous souhaitions vous en faire un retour. En effet, l’association KohaLa va de plus en plus s’investir à l’organisation de cette Hackfest Koha, car c’est grâce à ce genre d’événements qu’une émulation se crée dans la communauté Koha, que des avancées techniques sont apportées, que des décisions importantes sont prises pour « l’avenir » du logiciel. C’est aussi l’occasion de découvrir ce qui se fait ailleurs et d’en discuter. Et c’est bien sûr l’occasion, pour les bibliothécaires, de faire des retours auprès des développeurs et de mieux leur expliquer leurs besoins.

Que s’est-il passé ?
– Des bibliothécaires ont pu travailler avec des développeurs pour tester des corrections de bugs et de nouvelles fonctionnalités, et en faire (ou pas) la validation fonctionnelle sur des sujets tels que le calcul de la TVA, les réservations, les exports csv, les attributs de lecteurs, … et on en passe !

– Des bibliothécaires ont travaillé sur la traduction de la version 3.22 de Koha (voir le travail restant à faire ici) et de son manuel en français ; puis les fichiers ont été rechargés dans la 16.05. Le travail restant sur le manuel est encore important.

– Présentations sur le travail en cours de développeurs :

  • Mana : une base de connaissance, regroupant des paramétrages communs à plusieurs utilisateurs de Koha (comme les grilles de bulletinage),
  • Rest API : présentation des avancées de la création d’API REST dans Koha,  et comment faire pour faciliter le développement des nouvelles API à l’avenir,
  • L’OPAC sémantique de la bibliothèque publique d’OSLO : c’est un développement maison d’un OPAC où les notices sont en RDF, et où tout est synchronisé (grâce à des API RESTFUL) avec des notices succintes dans Koha, ce qui permet d’afficher la disponiblité en temps réél,
  • Le paramétrage des facettes de l’OPAC avec Elastic Search,
  • Intégration des linked data dans Koha : projet de l’université de Stockolm pour transformer des données marc en RDF grâce à Catmandu. L’idée est ensuite de créer une interface pour enrichir les triplets RDF et de les afficher à l’OPAC.

– Présentation d’autres outils libres permettant de couvrir tous les besoins des bibliothèques, comme l’ERM CORAL.

– Discussion autour de « l’organisation » de la communauté :

  • Le trust néo-zélandais,
  • La licence open-source,
  • Le projet FOLIO : qui sait quoi ? quel intérêt a la communauté Koha dans ce projet ?

Et parmi les découvertes faites lors des échanges avec nos collègues :

  • La BULAC est en train d’améliorer l’affichage  des notices en bi-écritures,
  • Découverte des services ISBN d’OCLC (syspref XISBN)  et du service ThingISBN (syspref ThingISBN), qui permet d’ouvrir un nouvel onglet contenant les autres éditions d’un document dans le catalogue.

C’est un événement qui nous montre encore une fois à quel point la communauté Koha est dynamique !